Colline de la Sorcellerie

La Colline de la Sorcellerie est l'endroit aménagé le plus haut de tout Akita. Elle est extrêmement connue pour avoir été le siège du Conseil des Cives Vitae.

Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que, même si la Salle du Conseil est l'édifice auquel on associe immédiatement la Colline de la Sorcellerie, il n'en a pas toujours été ainsi. Durant la construction de cet édifice, les ouvriers ont retrouvé bon nombre de restes humains. On pense qu'il s'agissait d'un ancien cimetière d'une peuplade ayant vécu sur la Colline il y a de cela des millions d'années. Par la suite, au temps où la ville s'appelait encore Dunyë, plus de 100 000 ans avant notre ère, une guilde de sorciers y avait élu domicile. Tantôt bienveillants, tantôt maléfiques, les récits sur ceux-ci divergent énormément, vu le peu de traces écrites conservées de l'époque. Ce qui est certain, en revanche, c'est que ces sorciers étaient plutôt solitaires et préféraient vivre entre eux qu'avec le reste du monde. C'est là-bas qu'Aïnou aurait grandi, à l'écart du reste du monde. 

Après la Guerre du Surnaturel, il ne restait plus grand-chose de Dunyë. La plupart des gens affirment que c'est à ce moment-là que la Salle du Conseil fut construite. C'est à moitié vrai : Aïnou a tout d'abord demandé à ce que la Salle du Conseil soit installée près de l'océan. Lorsque, des années après la mort d'Aïnou, les Cives Vitae se rendirent compte que le Nil, durant ses plus grandes crues, certes exceptionnelles, pouvaient inonder l'endroit, celui-ci fut détruit pour être reconstruite sur la Colline de la Sorcellerie, sous la commande de Chozo le Bâtisseur, l'arrière-petit-fils d'Aïnou, presque 3000 ans après la Guerre du Surnaturel.

Le problème était que, depuis la fin de la guerre, qui se faisait déjà oublier, les sorciers avaient réélus domicile sur la Colline. Chozo leur proposa un pacte : ou ils refusaient, et se faisaient massacrer, ou ils acceptaient et gouvernaient en tant que Cives Vitae. La plupart des sorciers refusèrent et se firent assomer puis brûler vif par Chozo, qui était, certes, un très bon chef, mais également sans pitié. Quelques-uns d'entre eux se soumirent à Chozo. Chozo gouvernait sur les sorciers : on l'appela du coup le Roi des Sorciers, ce qui est devenu, au fil du temps, le titre de Roi-sorcier, hérité par les descendants de Chozo. 

La Colline de la Sorcellerie abritait, au temps de Chozo, bien plus que la Salle du Conseil des Cives Vitae : on y trouvait notamment la légendaire Bibliothèque des Rois, abritant les oeuvres de grands auteurs. Leurs noms sont aujourd'hui oubliés, pour la simple et bonne raison qu'elle fut incendiée en 12 563 Ap. Aïnou, et que l'imprimerie, inexistante, n'avait pas permi de faire des copies des originaux, présents dans la bibliothèque. Le coupable ? On accusa immédiatement les Précordia, mais cela est peu probable, ceux-ci prônant justement à l'époque la lecture de ces ouvrages perdus dans l'incendie. Quoiqu'il en soit, la bibliothèque ne fut jamais reconstruite, malgré l'apparition de l'imprimerie quelques années plus tard. On y installa à la place un monument commémoratif aux livres perdus, monument qui sera incendié à son tour. Ce qui lancera la superstition de ne jamais parler de littérature sur la Colline de la Sorcellerie, au risque d'être victime de combustion instantanée. Superstition stupide, certes, mais qui faisait fureur à l'époque. 

La Colline fut également victime de l'érosion : l'incendie de la Bibliothèque avait également détruit les arbres présents. Ceux-ci étant les seuls à retenir le sol de la colline, celui-ci s'effondra, détruisant tout ce qui était dessus, notamment la Salle du Conseil. On reconstruisit la Colline comme on pouvait, mais celle-ci était, de manière évidente, plus petite que l'originale. 

Aujourd'hui, la Colline de la Sorcellerie n'est plus qu'un ridicule monticule de sable sur le plâteau de Gizeh, sur lequel on peut encore trouver l'Ancien Temple, reconstitution de la Salle du Conseil par les ancêtres des Egyptiens de l'Antiquité. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.